J’ai testé un dimanche à Rosa Bonheur

7 octobre 2015, In: France, Voyages

Lieu: ParisFrance

0

« Quoi ? Tu n’es jamais allé à Rosa Bonheur ? ».

Mes amis sont sous le choc. Il ne sont pas les seuls. Cela fait un moment que cela dure.

Tout le monde ne parle que de cela. Le vendredi à l’apéro : « tu y vas dimanche ? ». Le lundi à la machine à café : « tu y étais hier ? ». Je me sens en décalage : « mais c’est qui cette Rosa ???? ».

Rosa Bonheur est une guinguette, un lieu « où l’on mange, boit et danse ».

C’est le moment pour moi de découvrir cet endroit pas comme les autres (d’après ce qu’ils disent). Moi aussi, je veux briller demain à la machine à café. Direction Rosa Bonheur au parc des Buttes-Chaumont.

J’ai de la chance. C’est un dimanche ensoleillé. Sur les pelouses et dans les allées, ça grouille de monde. Les sportifs ont des difficultés à se frayer un chemin entre les poussettes.

De notre côté, soyons clairs, nous ne sommes pas venus ici pour faire du sport. Ou alors, pas celui qui nécessite une tenue Quechua

rosa-bonheur-paris

Ça y est. Devant moi, Rosa Bonheur. Une maison en bois avec deux colonnes qui me rappellent la Grèce Antique. Tout comme les Éphèbes qui sont en terrasse avec, entre leurs mains, un breuvage qui s’apparente à de la bière ou à du rosée.

Moi aussi j’ai soif ! Je pénètre dans ce temple de la fête dont tout le monde parle.

« Euh, c’est ça Rosa Bonheur ? ». Pour le moment, il n’y a presque personne. Ce que je vois, c’est une barre de pole dance en plein milieu de la salle. Je me demande bien à quoi elle peut servir… Mes amis qui sont des habitués du lieu me rassurent. L’ambiance ne va pas tarder à chauffer.

rosa-bonheur-gay

J’en profite pour admirer la vue sur Montmartre (qui est magnifique) quand mon ami m’attrape par le bras.

« Il y a la chorale qui vient de démarrer ! Tu ne peux pas manquer ça ! »

Quoi une chorale ? Oui, vous avez bien entendu. Rosa Bonheur a son propre groupe de chanteurs et c’est le dimanche que ses membres se retrouvent pour répéter.

Le spectacle est grandiose. Tellement inattendu. Une trentaine d’hommes et de femmes chantent à tue-tête. Il y a quelques fausses notes mais peu importe. Ils sont là pour le plaisir de chanter et pour célébrer une soirée réussie (cliquez sur ce lien pour avoir un extrait de la chorale Rosa Bonheur).

Au fur et à mesure des verres descendus, la foule devient de plus en plus dense. Il y a désormais une queue de plusieurs dizaines de mètres pour franchir les barrières et accéder au monde de Rosa. Elle en a du succès celle-là !

rosa-bonheur-buttes-chaumont

Petit conseil : ne pas arriver trop tard pour ne pas se retrouver coincé et mal commencer la soirée. Nous sommes arrivés vers 17 heures (perfect timing).

Il y a désormais du monde partout. Je dirais même du beau monde. Quelques personnalités sont dans les rangs. Il y a des stylistes, des chorégraphes et beaucoup de barbus à la pilosité fièrement entretenue. Mais pas que… C’est ça qui fait le succès de Rosa Bonheur. Ici, pas de sélection à l’entrée. C’est l’esprit guinguette. Chacun vient tel qu’il est. J’adore.

bar-gay-paris

Le temps d’attente devant le bar est désormais de plusieurs minutes. C’est bon signe. Comme ceux qui commencent à danser sur la piste.

Les morceaux s’enchaînent. Les verres aussi. La période d’observation est terminée. La fête bat son plein. La barre de pole dance est désormais le théâtre d’acrobaties plus ou moins réussies. Je ne m’y risque pas…

Le reste de la soirée est à l’image du sourire qui illumine ceux qui y participent : rayonnant.

Nous sommes arrivés dans les premiers, nous sommes repartis dans les derniers. Je sais désormais pourquoi cette Rosa est si connue. Elle sait accueillir les foules et les faire danser sur des tubes d’aujourd’hui mais surtout d’hier !

Je rentre heureux de ma découverte.

Demain à la machine à café, je serai celui qui dira : « quoi ? Tu ne connais pas Rosa Bonheur ? ».

Comment y aller ? Parc des Buttes Chaumont – 2, allée de la Cascade – 75019 Paris. Métro Botzaris (Ligne 7 Bis) ou Métro Jourdain (ligne 11). Toutes les informations sur le site de la guinguette Rosa Bonheur

Vous en voulez encore ? Cela tombe bien. Il y a aussi Rosa Bonheur sur Seine, une barge sur les berges de la Seine. Un endroit que je vous recommande vivement. 

 

 

Partagez :
    • Brault
    • 7 février 2018
    Répondre

    Bonjour, Bon je viens de tomber de ma chaise. Ravie que vous ayez découvert la guinguette rosa bonheur, c’est chouette mais bon Rosa Bonheur c’est quand même autre chose qu’un lieu …. dommage de ne pas avoir, même juste en passant, fait une courte allusion à cette femme totalement incroyable dont l’usage du nom fait la réussite d’un bar, d’une péniche….
    L’artiste la plus vendue au monde au XIX e siècle, la première femme française à acheter un bien immobilier avec le fruit de son travail….. ! pas un mot, pas une ligne sur elle dans votre propos…Vous savez quoi, demain à la machine à café vous pourrez parler de Rosa Bonheur, la vraie ….

    • merci pour votre commentaire et pour les informations sur cette femme incroyable. Grâce à votre commentaire, elle existe désormais sur cette page 😉

Leave a Comment

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Philippe

Blogueur majeur et journaliste vacciné. Ceci est mon panneau d’affichage libre. Posters de voyage, billets d’humeur et post-it en tout genre.

Suivez-moi

RSS
Facebook
Twitter
YOUTUBE
INSTAGRAM