Le cercle d’or ou le parc d’attraction à l’islandaise

9 juillet 2015, In: Europe, Islande, Voyages

Lieu: ReykjavikIslande

0

Le cercle d’or, c’est un peu le parc d’attraction de l’Islande. C’est ce que le pays a de meilleur à offrir pour les gens pressés. Et oui, en une journée, vous allez vous en prendre plein les yeux à la vitesse d’une montagne russe. Aujourd’hui, pas d’apologie de la lenteur ou du bien voyager en prenant son temps mais un descriptif des attractions que la nature islandaise nous réserve en une journée aux alentours de Reykjavik, le cercle d’or.

Ne vous méprenez pas. J’aime prendre mon temps et je privilégie habituellement la qualité à la quantité. Souvent, il m’arrive de faire l’impasse sur des sites touristiques au profit de belles rencontres. Mais aujourd’hui, les choses sont différentes. Je ne voyage pas seul et je ne reste que 5 jours en Islande. Et puis, soyons honnêtes, j’ai toujours eu du mal à refuser une journée dans un parc d’attraction.

Vous êtes bien installés ? Vous êtes bien au fond de votre siège ? Vous avez baissé les barrières de sécurité ? Cela va accélérer… (avec la voix du forain qui va bien).

Sachez que les photos datent du mois d’avril. Elles ne sont en aucun cas contractuelles. Pourquoi ? Parce qu’en Islande, les paysages changent en permanence. D’une saison à l’autre et même parfois d’une minute à l’autre selon les caprices de la météo. D’ailleurs, pour amplifier nos sensations, nous optons pour l’option « vent très fort », « pluie battante » et « froid polaire » (ces trois options sont offertes à l’entrée du parc d’attraction).

Le parc national de Thingvellir

C’est beau. C’est une peinture sans cadre. C’est un tableau impressionniste. C’est un vaste champ de lave dans lequel coule une rivière.

thingvellir

C’est ici que le premier parlement démocratique d’Europe aurait vu le jour. C’est à ma place (de photographe), sur la falaise, que des orateurs auraient animé les débats (j’ai du mal à imaginer la scène, ils avaient des micros en 930 ?). Au loin, des bâtiments de bois et un édifice religieux viennent compléter cette oeuvre artistique naturelle.

thingvellir-eglise

Une nature aussi belle que curieuse. Elle est traversée par une faille qui sépare deux continents, l’Amérique et l’Europe. Elle s’écarterait de près de deux centimètres chaque année. Nous nous approchons du plus grand lac d’Islande qui a élu domicile dans cette immensité avant de regagner notre voiture transis de froid (je vous ai déjà parlé de notre voiture et de ses fauteuils chauffants ?).

Kerid Crater

Imaginez Björk en concert au milieu de ce lac volcanique sur une scène flottante en bois. Une scène surréaliste ? Non, en 2000, elle et ses musiciens se sont produits ici dans ce cratère vieux de plus de 3000 ans.

kerid-crater

J’ai cherché les photos ou les vidéos de cette prestation volcanique, en vain. Sans la chanteuse dans le décor, le site reste exceptionnel. Par sa majestuosité et par les couleurs de l’eau et des roches. Bleu et rouge, glace et feu, deux éléments si opposés et si proches sur les terres islandaises.

bjork-crater

Attention à ceux qui ont le vertige, les mensurations de ce géant sont vertigineuses : le cratère fait 55m de profondeur, 170m de largeur et 270 m de longueur.

Gullfoss

C’est beau. Je sais, je l’ai déjà dit dans cet article mais parfois devant la nature brute, je reste juste béat avec un manque flagrant de vocabulaire. Que dire de plus devant cette succession de cascades glacées.

gullfoss

Encore une fois, la nature sait se faire belle. Ses chutes d’eau porteraient le nom de l’arc-en-ciel qui se dresse au-dessus de ses eaux déchainées. Pas aujourd’hui, malheureusement.

gullfoss-cascade

Ne vous en approchez pas, le débit de la cascade est aussi puissant que les volcans qui l’entourent. Un paysage qui nous rappelle une nouvelle fois que c’est la nature qui a précédé l’homme et non l’homme qui a précédé la nature (à méditer).

Geysir

Le clou du spectacle. Le looping de nos montagnes russes. Une cascade a sens inversé. Des geysers et pas n’importe lesquels. C’est le plus célèbre d’entre eux, Geysir, qui a donné son nom au phénomène naturel lui-même. Nous sommes donc dans le berceau des fontaines naturelles ! Malheureusement, notre grand geyser de l’époque s’est fait voler la vedette par son voisin, le geyser de Strokkur. En effet, Geysir a perdu de sa vitalité. Il jaillissait jusqu’à 80m de hauteur au Moyen Âge. Aujourd’hui, il ne fait que des apparitions irrégulières alors que le geyser de Strokkur jaillit toutes les 8 minutes.

geysir

À chaque fois, il propulse une puissante colonne de vapeur qui s’échappe d’une magnifique bulle bleue turquoise. Cette fois-ci, j’ai même le droit à mon arc-en-ciel.

geysir-rainbow

La carte qui va bien pour ne pas vous perdre lors de cette journée « parc d’attraction » :

Quelle journée ! Alors, ce parc d’attraction à l’islandaise ? Cela vous a plu ? On repart pour un tour (avec la voix du forain qui va bien) ? Ça valait bien quelques bagarres à coup de « selfie sticks », n’est-ce pas ? 🙂

 

Partagez :
    There are no comments yet. Be the first to comment.

    Leave a Comment

    Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

    Philippe

    Blogueur majeur et journaliste vacciné. Ceci est mon panneau d’affichage libre. Posters de voyage, billets d’humeur et post-it en tout genre.

    Suivez-moi

    RSS
    Facebook
    Twitter
    YOUTUBE
    INSTAGRAM