Comment bien choisir sa voiture de location en Islande ?

3 juin 2015, In: Europe, Islande, Voyages

Lieu: ReykjavikIslande

0

« Tu es fou ou quoi ? Tu as failli nous tuer ! »
Voici dans quelle ambiance démarre notre voyage en Islande. Nous sommes dans le pays depuis pas moins de 10 minutes et pourtant nous sommes déjà confrontés à une difficulté : je n’arrive pas à conduire la voiture de location et surtout j’étais à deux doigts de provoquer un accident.

Tout a commencé lors de notre arrivée chez le loueur de voitures :

« Qui conduit ? »

Étant le seul garçon du groupe, je roule des mécaniques :

« C’est bon les filles, je suis ici pour vous servir »

Heureusement, personne ne m’a cru et mon amie Emma s’est déclarée « conducteur supplémentaire ».

Quel modèle choisir ?

Le modèle version « clip de rap ». Le plus gros et le plus puissant possible. Ne prenez pas le choix de votre location de voiture à la légère. Une citadine fera peut-être l’affaire sur les routes françaises mais pas sur celles d’Islande.

Nous optons pour le modèle Rexton de la marque SsangYong, une marque sud-coréenne. Voici la bête :

islande-location-voiture

Conseil d’ami : lisez le manuel d’utilisation et/ou demandez conseil au loueur avant de prendre la route.

« Vous savez, j’ai le permis depuis 15 ans, j’ai déjà roulé dans le monde entier »

J’aurais pu dire ça. Heureusement, je ne l’ai pas dit car je n’arrive même pas à faire démarrer la voiture. Il s’agit d’un véhicule automatique sud-coréen. Je n’y comprends rien. D’ailleurs, personne n’y comprend rien dans la voiture (ça me rassure).

Au bout d’une dizaine de minutes passées sur le parking sans bouger, nous alpaguons le seul être humain à proximité :

« HELP »

Il nous montre comment faire démarrer la voiture tout en se moquant de nous intérieurement. C’est dans le rétroviseur que je le vois se marrer en nous quittant.

« Tu trouves ça marrant toi ??? »

Oui, c’est risible. J’avoue. Surtout quand je veux freiner pour la première fois. Nous avançons au moins à 10 km/h quand j’arrive devant mon premier stop. Et là, c’est le drame. J’appuie sur le frein avec mon pied gauche et c’est à ce moment que j’aurais pu provoquer un accident. La voiture s’arrête brusquement et nous sommes tous projetés vers l’avant. Heureusement, que nous ne roulions pas à 20 km/h !

Conseil d’ami : ne pas utiliser le pied gauche au volant d’une voiture automatique

Nous voilà en train de faire des tours du parking pour prendre l’engin en main. Je crois que l’on se moque toujours de nous chez le loueur de voitures.

Conduire sur les routes islandaises

Une fois notre bête domptée, c’est du pur bonheur (enfin presque). À tout moment, il faut être humble face à la nature. Sur la neige, en traversant une rivière ou dans la boue.

islande-roadtrip

Certaines routes de montagne, les F-roads sont interdites aux véhicules ne disposant pas de 4 roues motrices. Et même avec un 4×4, c’est parfois compliqué. Nous devions rouler près de 50 km sur une piste pour s’approcher du glacier Hofsjokull. Nous n’avons même pas réussi à franchir les 10 premiers mètres. La glace, la neige et la boue nous ont fait rebrousser chemin.

À savoir :

– au mois de juin et juillet, les pistes donnant accès à l’intérieur du pays sont ouvertes. Pour les autres périodes, cela dépend de la météo et de la condition des routes. Nous avons voyagé en Islande au mois d’avril.

– la vitesse générale est de 50 km/h dans les villes, 80 sur les routes de gravier et 90 sur les routes goudronnées.

– la conduite « hors piste » est interdite en Islande. Elle est passible de grosses amendes.

Combien coûte la location de voiture ?

Pour 5 jours : 305 euros plus des frais pour le conducteur supplémentaire et le GPS. Une offre avantageuse que avons trouvée sur le site Expedia.

Le detail qui tue (sans frais supplémentaire) : les sièges chauffants, parfaits pour se réchauffer entre deux visites !

Pour résumer : soyez vigilants pour profiter d’un séjour sans encombre. En ayant ces petits conseils en tête, vous verrez, faire un road-trip en Islande est une aventure extraordinaire empreinte de liberté dans un décor fascinant.

Vous aussi, vous avez des anecdotes ou des conseils ? Je suis curieux d’avoir votre retour sur des voyages effectués en été ou carrément en plein hiver.

Partagez :
    There are no comments yet. Be the first to comment.

    Leave a Comment

    Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

    Philippe

    Blogueur majeur et journaliste vacciné. Ceci est mon panneau d’affichage libre. Posters de voyage, billets d’humeur et post-it en tout genre.

    Suivez-moi

    RSS
    Facebook
    Twitter
    YOUTUBE
    INSTAGRAM